Suite

Se casser! vs Fulcrum pour la collecte de données SIG hors ligne ?

Se casser! vs Fulcrum pour la collecte de données SIG hors ligne ?


J'évalue des applications de création de formulaires de collecte de données sur le terrain et je regarde Snap ! ou Fulcrum, ou quelque chose d'autre que vous connaissez que je ne connais pas !

Les principales caractéristiques dont il a besoin sont :

  • Basé sur une carte : je dois charger des fonctionnalités pour visiter et envoyer des personnes, ou les laisser créer une fonctionnalité dans le cadre du remplissage d'un formulaire.

  • Enregistrements basés sur l'espace : un utilisateur dépose un point géoréférencé pour commencer un nouvel enregistrement et les coordonnées lat/long/UTM font partie des attributs.

  • Champs obligatoires : un enregistrement ne doit pas être autorisé à être enregistré à moins que les champs obligatoires n'aient été renseignés avec des valeurs.

  • Listes de sélection : aucune évidence ici, les deux applications le font, mais les listes de sélection facilement gérées et mises à jour sont une bonne chose.

  • Hors ligne : les utilisateurs doivent être hors ligne et continuer à utiliser la carte.

… Idéalement, ce n'est pas une chose basée sur le cloud, j'espère que les collecteurs de données pourront exporter un fichier (csv, KML, etc.) que je pourrai ouvrir pour consolider plusieurs dates de collecte de données dans un seul tableur. Je connais les deux Snap ! et Fulcrum dépendent de la synchronisation dans le cloud, et si je dois suivre cette voie, qu'il en soit ainsi, mais ce serait bien d'être le propriétaire de mes propres données.

Toutes les suggestions sont les bienvenues, jusqu'à présent, mes essais sur les deux applications ont été moyens. Si des applications pouvaient prendre une importation de formulaire PDF et la transformer en champs/disposition de collection, ce serait encore mieux.


Si les tablettes Windows sont une option (oui oui je sais) alors vous pouvez toujours essayer mon projet Roam

http://dms-aus.github.io/Roam/

C'est une application Python autonome et basée sur QGIS 2.4. Vous pouvez utiliser toutes les données que vous aimez. Shapefile, KML (en lecture seule bien sûr), Sqlite, etc. Prend en charge tous les formats que QGIS lit et écrit.

Prend en charge les formulaires générés automatiquement et les formulaires personnalisés à l'aide de Qt Creator. Photos, etc...


Je ne connais pas Snap ! mais j'ai utilisé Fulcrum dans le passé pour un projet léger d'arpentage des arrêts de bus et j'ai pensé qu'il fonctionnait bien et était intuitif. J'ai aimé les différents modèles de formulaires intégrés. Le prix peut être élevé, mais j'ai parlé avec l'un des développeurs lors d'une présentation qu'il donnait et j'ai pu obtenir gratuitement un abonnement de trois mois à Small (c'était presque deux ans il y a et j'étais encore à l'école supérieure).


Essayez AmigoCloud https://www.amigocloud.com/homepage/index.html Il est basé sur le cloud mais vous pouvez exporter vos données dans environ 20 formats de fichiers différents, y compris bien sûr csv et KML. Et cela correspond au cas d'utilisation que vous décrivez.


Développement d'une solution de cartographie mobile pour la collecte de données spatiales à l'aide de technologies open source ☆

Les technologies de l'information et les ressources sportives contribuent au potentiel de transformation des services des organisations gouvernementales et jouent un rôle important dans la contribution à des collectivités durables, respectivement. Les outils à faible coût combinant une interaction de données conviviale et personnalisée (formulaires, cartographie, support média) en sont encore à leurs balbutiements.

Reconnaissant les avantages - efficience, efficacité, proximité avec les citoyens - que le ministre mozambicain de la Jeunesse et des Sports (MJD) peut réaliser en utilisant une solution de collecte de données à faible coût, cet article décrit le développement et la mise en œuvre d'une application cartographique de système d'information géospatiale (SIG) ( app) – m-SportGIS – sous les technologies Open-Source (OS), personnalisant une méthodologie évolutive et incrémentale. Le développement de l'application a adopté la combinaison de technologies Web mobiles et d'interfaces de programmation d'applications (API) (par exemple, Sencha Touch (ST), Apache Cordova) pour déployer une application native à l'appareil (Samsung Galaxy Tab 2 exécutant Android OS 4.0), tirer parti des capacités de l'appareil (par exemple, système de fichiers, géolocalisation, appareil photo). En plus du service de carte Web (WMS) intégré, une procédure de mise en cache de tuiles a été réalisée pour produire un service de carte de tuile (TMS) indépendant des communications réseau (hors ligne) concernant les limitations des infrastructures informatiques dans plusieurs régions du Mozambique.

m-SportGIS est actuellement exploité par le personnel du gouvernement mozambicain pour répertorier toutes sortes d'installations sportives, ce qui alimente une plate-forme WebGIS pour gérer les ressources sportives mozambicaines.


Qu'est-ce que le SIG ?

SIG est l'abréviation de Système d'Information Géographique. Il fait référence à la technologie de collecte, d'édition et d'analyse des données géospatiales. Cela inclut les données géographiques et cartographiques, mais aussi l'imagerie satellitaire (en termes à la fois de mesures de données et même d'interprétation de cartes visuelles en couches de données).

En tant que tel, le SIG - et les applications qui utilisent le SIG - peuvent s'avérer très utiles. Ils utilisent des méthodes de mise à l'échelle spécifiques pour créer une impression d'échelle correcte que les autres mappages ne peuvent pas fournir. Cela rend la technologie SIG idéale pour les tâches qui nécessitent de la précision, que ce soit en 2D ou en 3D.


L'Office des systèmes d'information géographique du comté d'Atlantic fournit des cartes interactives et statiques du comté d'Atlantic via cette page. L'utilisation de la visionneuse de cartes Web SIG vous permet de sélectionner et de contrôler une grande variété de données visualisables grâce à cette fonction de cartographie. Les cartes statiques sont des fichiers PDF basés sur SIG qui ont été pré-structurés pour des vues spécifiques.

Les services SIG du comté d'Atlantic sont fournis en collaboration avec le réseau d'information géographique du New Jersey

Remarque : En cliquant sur l'un des liens de cette page, je reconnais avoir lu et accepté les conditions indiquées dans la clause de non-responsabilité au bas de cette page.

Télécharger les données

Public Mapping Services fournit des photographies aériennes au grand public pour examen et copie.

Cartes statiques

Affichez une collection de cartes statiques produites par l'Atlantic County Office Of Geographic Information Systems au format Adobe Acrobat PDF.

Nouvelles et événements SIG

Cartes Web interactives

Affichez des cartes SIG pour les emplacements du comté de l'Atlantique et extrayez des informations au format SIG et tableau de données directement sur votre bureau.

Articles et présentations

Voir divers articles et expositions de l'Atlantic County Office of GIS. Tels que les documents d'aide technique, les activités de la journée SIG et les démonstrations antérieures de MAC URISA mettant en évidence le potentiel de développement de l'outil d'indicateur de prévision des inondations en cas de catastrophe ou DIP-IT.

Informations géographiques du New Jersey

Vous avez un lien SIG ? Mettre à jour un lien existant ? Cliquez ici

Avertissement
Ces services cartographiques et les données qu'ils contiennent sont uniquement à des fins de démonstration et n'ont pas été développés conformément aux normes nationales d'exactitude des cartes. Toute utilisation de ce produit en ce qui concerne l'exactitude et la précision sera de la seule responsabilité de l'utilisateur. Ces services et données cartographiques ont été développés, en partie, à l'aide des données numériques du système d'information géographique (SIG) du Département de la protection de l'environnement du New Jersey, en collaboration avec l'Atlantic County Office of Geographic Information Systems. Ces produits secondaires n'ont pas été vérifiés par le NJDEP et ne sont pas autorisés par l'État.

L'exactitude et la précision géodésiques des données SIG contenues dans ces cartes et services n'ont pas été développées ni vérifiées par un arpenteur-géomètre professionnel agréé et ne doivent pas être, ni ne sont destinées à être utilisées dans des questions nécessitant la délimitation et la localisation de véritables terrains horizontaux et /ou des contrôles verticaux.


Spécifiez la précision et la confiance requises

Votre organisation peut exiger que toutes les données collectées respectent un intervalle de confiance et d'exactitude minimum spécifique. Dans Collector , vous pouvez définir la précision requise des positions GPS et si les positions doivent atteindre un niveau de confiance de 95 %. Cela garantit que les données que vous collectez répondent aux normes de collecte de données de votre organisation.

La précision requise par défaut est de 30 pieds. Un niveau de confiance de 95 % est désactivé par défaut et la moyenne quadratique (RMS) est utilisée, avec une confiance de 63 à 68 %. Ceux-ci peuvent être modifiés dans les paramètres de Collector .

  1. Lors de l'affichage de la liste des cartes, appuyez sur Profil .
  2. Dans la section Collection du profil, appuyez sur Précision .
  3. Définissez les unités de précision.

Les choix d'unités dépendent du paramètre Général > Unités > Unités de mesure . Par défaut, les paramètres de votre compte d'organisation ArcGIS sont respectés, soit US Standard soit Metric .

Lorsque ce paramètre est activé, la précision horizontale requise pour la collecte de données est calculée avec un niveau de confiance de 95 % au lieu des 63 à 68 % fournis par le calcul par défaut utilisant la moyenne quadratique (RMS).


8. iFormBuilder

IFormBuilder de Zerion Software est une solution complète de données basée sur des formulaires. Il vous permet de créer des formulaires sur son portail Web accessibles par un appareil mobile afin que vous puissiez capturer des données de terrain - en ligne ou hors ligne. Les données peuvent être synchronisées avec le cloud et accessibles en toute sécurité depuis n'importe quel ordinateur ou tablette. Agréable!

Ses outils de traitement de données vous donnent le pouvoir de créer des rapports et des tableaux de bord qui aident à guider la prise de décision intelligente. De plus, vous avez accès à l'API iFormBuillder, ou interface de programmation d'applications, qui vous donne accès aux outils qui peuvent changer la façon dont les données circulent du terrain aux décideurs finaux.


Un système d'information géographique (SIG) est un outil informatique permettant de cartographier et d'analyser les caractéristiques et les événements sur terre. La technologie SIG intègre des opérations de base de données courantes, telles que des requêtes et des analyses statistiques, avec des cartes. D'autre part, la télédétection est la science de la collecte de données concernant un objet ou un phénomène sans aucun contact physique avec l'objet. Vous trouverez ci-dessous certaines des différences entre la télédétection et le SIG.

Télédétection :

1. C'est une technique d'enquête et de collecte de données : La télédétection est une technique utilisée pour étudier et collecter des données concernant un objet ou un phénomène sans aucun contact physique avec l'objet ou le phénomène observé.

2. Il peut récupérer de grandes quantités de données : La technologie de télédétection est conçue pour collecter et récupérer de grandes quantités de données concernant un objet ou un phénomène. Les données peuvent concerner divers aspects de l'objet, y compris sa position à la surface de la Terre.

3. Il réduit considérablement le travail manuel sur le terrain : La technologie de la télédétection s'appuie sur des instruments techniques pour collecter des données sur de vastes zones, ce qui réduit le travail manuel qui aurait autrement pu nécessiter beaucoup de personnes.

4. Il permet la récupération de données dans des régions difficiles ou impossibles d'accès : La télédétection peut permettre de récupérer des données dans des endroits inaccessibles aux humains, comme les montagnes volcaniques, les profondeurs océaniques et plusieurs autres endroits.

5. Il permet de collecter plus de données en peu de temps : La technologie de télédétection est utilisée pour collecter de grandes quantités de données sur une vaste zone dans un laps de temps relativement court. Les données collectées peuvent être utilisées pour analyser divers aspects de l'objet ou de la zone analysée.

6. Principalement utilisé dans la collecte de données : La technologie de télédétection est principalement utilisée pour collecter des données qui peuvent ensuite être analysées pour donner des informations concernant un objet ou un phénomène donné à la surface de la terre.

7. Possède une interface utilisateur plus complexe : La technologie de télédétection a une interface utilisateur plus complexe qu'un système SIG car elle est principalement utilisée comme outil de collecte de données. Il faut donc du personnel plus qualifié pour interpréter l'interface.

8. Il couvre une zone d'étude limitée à la fois : La technologie de télédétection peut être utilisée pour collecter des données sur une zone donnée à la surface de la terre, mais les données collectées seraient limitées à la zone spécifique étudiée.

9. Moins robuste : La technologie de télédétection est beaucoup moins robuste qu'un système SIG en raison de sa capacité limitée à interpréter les données et également plus susceptible d'être endommagée.

10. Moins idéal pour communiquer des informations entre services : La technique de télédétection n'est pas idéale pour être utilisée comme outil de communication d'informations entre différents départements car elle n'est pas destinée à fournir ce type d'informations.

SIG :

1. C'est un système informatique composé de matériel et de logiciels : Un système SIG est un système informatique composé d'un logiciel utilisé pour analyser les données collectées et le matériel dans lequel le logiciel fonctionnerait.

2. Il peut gérer de plus grandes quantités de données : Un système SIG est conçu pour accepter et analyser de grandes quantités de données à tout moment en raison de la grande capacité du logiciel et d'un système de personnel élaboré utilisé pour analyser les données.

3. Il peut couvrir de vastes zones d'étude : Un système SIG est conçu pour couvrir un domaine d'étude élaboré en raison de sa capacité accrue à analyser simultanément des informations vastes et complexes.

4. Il peut gérer des modifications de données illimitées et fréquentes : Un système SIG est un système robuste qui peut être utilisé pour analyser d'énormes quantités de données et peut également permettre des modifications et des modifications illimitées des données sans risque d'effondrement.

5. Plus robuste et résistant aux dommages : Un système SIG est conçu pour être plus robuste en termes de fonctionnalité et moins susceptible d'être endommagé en raison de sa conception compacte.

6. Plus rapide et plus efficace : Un système SIG est plus efficace en termes de traitement des données en raison des composants élaborés du système utilisé pour analyser les données.

7. Cela nécessite moins de personnes, de temps et d'argent : Un système SIG est autonome et peut être utilisé pour analyser de grands ensembles de données avec beaucoup moins de temps, d'argent et de ressources. Une seule personne peut analyser d'énormes quantités de données pour produire des informations plus complexes.

8. Principalement utilisé pour l'analyse des données : Un système SIG est principalement utilisé pour analyser des données complexes et interpréter les énormes ensembles de données en informations plus significatives pouvant guider la prise de décision.

9. Possède une interface utilisateur plus simplifiée : Un système SIG est utilisé par les utilisateurs finaux qui peuvent voir une interface utilisateur plus simplifiée qui permet à quiconque d'apprendre à interpréter les tonnes de données du système.

10. Est un outil idéal de communication entre les différents départements : Un système SIG est facile à utiliser, ce qui le rend idéal pour être utilisé comme un outil de choix pour communiquer entre différents départements car l'interface est facile à comprendre.


  1. Drewnowski A, Spectre SE. Pauvreté et obésité : le rôle de la densité énergétique et des coûts énergétiques. Suis J Clin Nutr 200479(1):6&ndash16. Icône externe PubMed
  2. Département de la Santé de l'État de Washington. L'obésité dans l'État de Washington. Programme de nutrition, d'activité physique et de prévention de l'obésité. 2009. DOH 345-291. http://www.doh.wa.gov/portals/1/Documents/Pubs/345-291-ObesityInWashingtonState.pdf. Consulté le 9 février 2016.
  3. Département américain de l'Agriculture. L'USDA accorde 31 millions de dollars de subventions pour aider les participants au programme SNAP à acheter des aliments sains. Avril 2015. Version n° 0084.15. http://www.usda.gov/wps/portal/usda/usdahome?contentid=2015/04/0084.xml. Consulté le 9 février 2016.
  4. Schirm AL, Kirkendall NJ. Utilisation des données de l'American Community Survey pour élargir l'accès aux programmes de repas scolaires. Washington (DC) : Conseil national de recherche des académies nationales 2012.
  5. Freedman DA, Vaudrin N, Schneider C, Trapl E, Ohri-Vachaspati P, Taggart M, et al. Examen systématique des facteurs influençant l'utilisation du marché par les agriculteurs en général et parmi les populations à faible revenu. J Acad Nutr Diet 2016116(7):1136&ndash55. Icône externe CrossRefIcône externe PubMed
Tableau. Différences entre les zones urbaines et rurales dans les ménages participant au programme SNAP a Temps de trajet en moins de 5 minutes et de 10 minutes jusqu'aux marchés de producteurs avec et sans programme FINI b Incitations, État de Washington
Emplacement Nombre (%) dans les 5 minutes de conduite Nombre (%) dans les 10 minutes de conduite
Avec FINI Incentives Sans incitations FINI Avec FINI Incentives Sans incitations FINI
Urbain 125,712 (58.9) 90,882 (42.6) 140,005 (65.6) 119,568 (56.0)
Rural 2,178 (40.0) 3,304 (60.7) 2,194 (40.3) 3,315 (60.9)

Abréviations : FINI, US Department of Agriculture Food Insecurity Nutrition SNAP, Supplemental Nutrition Assistance Program.
a Les données SNAP proviennent de l'American Community Survey, 2010&ndash2014.
b Les données sur le marché des agriculteurs proviennent du Washington State Department of Health, 2016.


Se casser! vs Fulcrum pour la collecte de données SIG hors ligne ? - Systèmes d'information géographique

Avant de rejoindre l'équipe Spatial Networks, j'ai passé les six dernières années et demie à travailler en tant qu'analyste/développeur SIG pour une société d'ingénierie à service complet sur des projets couvrant le monde entier. L'un des avantages de travailler dans le groupe Solutions technologiques pour une firme d'ingénierie multidisciplinaire est que vous êtes impliqué dans une grande variété de projets dans de nombreuses disciplines différentes. Les ingénieurs sont impliqués dans tout, des projets de transport aux évaluations d'impact environnemental, de la conception de réseaux de services publics à la modélisation des systèmes d'approvisionnement en eau et des eaux usées. D'après mon expérience, ce niveau de variété dans un travail SIG est rare.

Tout au long de ma carrière, j'ai travaillé en tant que technicien en cartes fiscales, spécialiste/analyste en SIG et consultant pour des gouvernements municipaux, des sociétés de conseil privées et des établissements universitaires. Je me suis rendu compte que la nature de la plupart des postes SIG est intrinsèquement répétitif. Vous gérez les géodonnées ou les cartes de votre municipalité, ou peut-être vous créez des applications de cartographie pour vos clients. Dans tous les cas, vous devenez « l'expert » et une ressource incontournable dans une discipline très étroite. Il y a généralement peu de temps ou d'incitation pour se diversifier et élargir vos horizons, ce qui est regrettable car vous risquez de passer à côté d'un monde de technologies intéressantes et d'approches alternatives pour résoudre les problèmes.

Notre travail au sein du groupe Solutions technologiques consistait à trouver la meilleure façon d'exploiter les ressources technologiques pour résoudre les problèmes de nos clients. Souvent, nous avons été entraînés dans un projet bien après que la portée ait été écrite et que le projet ait été en cours. Mon travail consistait à travailler avec les chefs de projet pour trouver un moyen de livrer ce que nous avions promis et de produire un livrable de qualité le plus rapidement possible.

Les données à l'ère de l'information

Ce qui est devenu très clair pour moi, en particulier au cours de la dernière année, c'est que la demande de données fraîches et exploitables monte en flèche, dans tous les secteurs et toutes les disciplines. Dans ce Âge de l'information, les données sont une forme de monnaie de plus en plus précieuse. Pratiquement tous les projets nécessitent (ou bénéficieraient) d'un certain type de collecte de données. Ingénieurs, scientifiques, écologistes, archéologues, tous appliquent leurs compétences spécifiques pour s'attaquer à un problème particulier dans une zone géographique particulière. De l'inspection des ponts, des ponceaux et des poteaux électriques à l'enquête sur les sites de nidification des tortues marines, des données précises constituent la base d'une prise de décision judicieuse.

Entrez Fulcrum

Fulcrum comble un fossé crucial qui existe depuis des années entre les unités GPS récréatives bas de gamme (pensez eTrex) et les collecteurs de données GPS haut de gamme (pensez Trimble). Les unités GPS récréatives sont très bon marché et assez précises de nos jours, mais elles manquent de capacités de collecte de données sophistiquées. Vous obtenez des champs de nom et de description de point de cheminement, et un symbole sélectionnable si vous êtes chanceux, mais cela ne suffira pas pour la plupart des projets SIG où l'intégrité des données est primordiale. La plupart des unités GPS récréatives sont construites sur des plates-formes fermées (Garmin, Magellen) tandis que la norme de l'industrie pour les unités haut de gamme semble être Windows Mobile (ArcPad, TerraSync).

Cependant, les smartphones et les tablettes offrent du matériel raisonnablement abordable associé à des ouvert systèmes d'exploitation. La plupart ont des caméras et des capteurs GPS décents et ils sont connectés au Web par défaut. Il existe des tonnes d'applications GPS et cartographiques, mais Fulcrum se concentre sur les fonctionnalités essentielles requises pour la collecte de données SIG :

  • L'accent est mis sur la convivialité hors ligne
  • UNE centré sur la carte approche qui permet des fonds de carte personnalisés, interactifs et hors ligne
  • Un générateur de formulaire Web intuitif avec des règles de logique de champ avancées pour l'intégrité des données
  • Une expérience utilisateur de qualité qui peut être rapidement maîtrisée par les intervenants de terrain pour plus d'efficacité
  • Exportations de données dans une variété de formats compatibles avec les SIG
  • Une API puissante avec des notifications de webhook pour l'intégration en entreprise

Processus de collecte de données

En plus de fournir des outils et des services pour la collecte de données, la plate-forme Fulcrum encourage une approche proactive du processus de collecte de données. Le fait de vous asseoir et de créer votre application vous oblige à réfléchir à la conception de la structure des données. Cette tâche importante est souvent négligée lorsque vous vous rendez sur le terrain avec juste un presse-papiers et une caméra. Les ingénieurs et les scientifiques sont chargés de résoudre des problèmes et, en tant que consultants, leur seul livrable au client est souvent un rapport basé sur leurs conclusions. Ce rapport doit être basé sur des données clairement documentées et pouvant être examinées de manière indépendante. Fulcrum fournit les outils qui permettent aux professionnels de se concentrer sur leur travail sans avoir à se soucier des obstacles informatiques.

Conseils et astuces

  • Travaillez en arrière à partir du livrable pour déterminer la structure de l'application. Si vous fournissez un rapport sur les ponceaux qui doivent être remplacés, vous voudrez avoir des champs pour l'état, le matériau, la taille, etc. Ces champs vous aideront à prioriser quels ponceaux doivent être remplacés en premier et à quel coût.
  • Tous les composants de données que vous souhaitez analyser doivent être limités à des champs de type numérique, à choix unique ou multiple qui préservent l'intégrité des données. Évitez les champs de texte de forme libre, à l'exception des noms, des descriptions, etc.
  • Utilisez des sections et des libellés pour rendre votre application plus intuitive. Bénéficiez de la visibilité et des règles d'exigence pour être efficace sur le terrain
  • Une image peut vraiment valoir mille mots. Si vous avez une équipe sur le terrain pour prendre des mesures et collecter des données, assurez-vous de prendre une photo ou deux. Cela peut vous aider à éviter des visites de sites coûteuses et peut fournir un excellent instantané dans le temps.
  • L'équipement robuste est surévalué. Vous vous retrouverez avec du matériel coûteux et obsolète que vous ne pourrez justifier d'une mise à niveau. Prévoyez un ou deux appareils de remplacement et achetez de bons étuis.
  • Etablissez votre cahier des charges dès que possible. Obtenez par écrit la précision de votre position, la qualité de vos photos et les exigences en matière de livrables afin de pouvoir spécifier votre équipement.
  • Prévoyez suffisamment de temps en amont pour concevoir et tester votre application de collecte de données et vos procédures sur le terrain. Un peu de temps supplémentaire consacré à la préparation et à la planification économisera d'innombrables heures de nettoyage des données.
  • Faites un essai complet avant de collecter des données réelles. Passez en revue la collecte de données, l'AQ/CQ, l'analyse, les rapports et la production de livrables pour déterminer si vous devez apporter des modifications avant d'envoyer vos équipes de terrain.

Impressionnez vos clients

Les consultants qui réussissent sont doués pour trouver des solutions qui peuvent être appliquées dans un large éventail de disciplines. Je vous encourage à essayer Fulcrum sur votre prochain projet de collecte de données. Je suis convaincu qu'après votre premier projet, vous constaterez que Fulcrum est un outil inestimable qui sera utilisé dans les projets ultérieurs. Avant longtemps, vous vous retrouverez à un entretien de proposition montrant votre iPad chargé d'une application de collecte de données personnalisée que vous avez conçue spécifiquement pour votre client. Ce gars à côté de vous qui tient le presse-papiers n'a aucune chance !


Champs répétables dans Fulcrum

Je ne parle presque jamais de fulcrum sauf sur twitter. J'ai une licence depuis un moment et je l'utilise un peu au hasard en fonction du client. L'année dernière, j'ai perfectionné (à défaut d'un meilleur terme) ma panoplie d'outils en tant que consultant. Qui pour quiconque lit ce blog ou tombe dessus, je passe une tonne de temps sur QGIS et d'autres choses. Cette année, vous verrez plus de choses sur Fulcrum et PostGIS et quelques autres outils assortis. Même ArcGIS.

J'ai commencé à utiliser Fulcrum il y a quelques années. Il y avait un travail à l'USVI où il devenait crucial car il fonctionnait sur tout et il était assez simple de déployer une équipe de terrain avec une heure de formation. À ce stade, j'ai commencé à être déçu par les équipements GPS haut de gamme et j'ai aimé l'idée de collecter des données sur mon téléphone. Précision? Il existe des moyens de satisfaire cette démangeaison si vous aimez votre gros GPS jaune.

Hier soir, j'ai commencé à réfléchir à la façon dont je vais faire passer les forestiers à la collecte de données sur tablette. Je ne suis pas forestier. Au mieux, je suis un géologue hack qui a trouvé plus d'amour avec les cartes qu'avec les roches. Ce printemps, j'ai eu la chance de sortir et de travailler avec eux sur un travail. J'ai appris deux choses : A. Ils adorent le crayon et le papier (pas de piles) et B. Je ne suis pas en forme.

La courte histoire de leurs inventaires de bois a été :

  • Faites inspecter un propriétaire avec du bois
  • Demandez-moi de générer une ‘grid’ qu'ils chargent dans les unités GPS
  • Ils marchent et inventorient le bois à ces endroits avec un stylo et du papier
  • Les données sont saisies manuellement et un rapport est généré

Cela me fatigue. Sorte. Je suis fan de ce qui fonctionne, mais il doit y avoir un moyen plus simple.

Mon plan est donc de déplacer cela dans Fulcrum. Le seul problème que je ne me suis pas assis pour examiner jusqu'à cette semaine était les champs reproductibles. Il y a une excellente documentation sur le site pivot et je me suis assis et j'ai commencé à lire et à regarder des vidéos. Une fois que j'aurai compris cela, je chercherai à lancer l'application pour que d'autres personnes l'utilisent. Bien sûr, je suppose que leur flux de travail n'est pas si différent que personne ne peut l'utiliser (encore une fois, je ne suis pas un forestier)

À l'heure actuelle, je sais qu'ils ont besoin de trois éléments dans le rapport : l'identification GPS, le type d'arbre, le diamètre de l'arbre. Il y a plus que cela, mais pour l'instant, ce sera un début pour prouver le concept. Si je prouve le concept, nous passerons peut-être enfin à la collecte de données numériques.

Il est facile de créer des applications avec fulcrum, tout se fait par glisser-déposer. Il faut quand même un peu de planification

Pour commencer, j'ajoute trois champs : nom, type et taille. Le nom sera l'ID du point de tracé (que je génère). Le type et la taille seront répétés pour chaque point. Il peut y avoir 1 arbre. Il pourrait y avoir 15 arbres. Parce que ce champ sera répété…..Je vais les mettre dans le widget/champ “repetable”. Dans ce cas, si vous regardez l'image ci-dessus, j'ai appelé le widget répétable ‘Tree Data’. Vous faites glisser et déposez un champ sous la section répétable. Une fois qu'il est là, vous pouvez continuer à l'utiliser encore et encore pour remplir vos données.

Étant donné que les points GPS sont générés dans QGIS, ils n'ont pas besoin d'être collectés, mais ils doivent être affichés dans l'application. Ils ajoutent plus d'informations aux données qui existent déjà (pensez à faire une enquête sur les bouches d'incendie où vous avez déjà sondé les emplacements des bouches d'incendie, mais vous devez connaître la couleur ou les raccords). Je télécharge donc les données GPS dans le point d'appui :

La grâce salvatrice dans les îles Vierges américaines était que Fulcrum fonctionnerait sur n'importe quoi. Lorsque je le synchronise avec mon téléphone, ma toute nouvelle application ressemble à :

J'ai donc généré tout cela dans QGIS. Maintenant, si vous touchez l'un des points, vous obtenez un nom (ou dites que vous marchez jusqu'à un point) :

Si je le touche à nouveau, je peux modifier les données d'attribut du point. Le point a un nom – il a juste besoin d'un type et d'une taille entrés dans le champ répétable (appelé Tree Data).

Lorsque j'appuie sur Tree Data (le champ Répétable), vous voyez vos deux valeurs à saisir :

Je commence juste à ajouter des données. Une fois que j'ai terminé avec ce type d'arbre et cette taille d'arbre, je clique sur la coche. Je souhaite ajouter un autre type et une autre taille – cliquez sur le bouton plus et continuez à ajouter.

Je collecte plusieurs attributs pour un point de données. Eh bien, si vous videz cela en tant que fichier de formes, vous avez 1 DBF supplémentaire qui peut être joint au point. Pour moi, il est préférable de vider ces données dans spatialite – et j'obtiens tout dans un joli paquet soigné. Bien sûr, vous pouvez faire la même chose avec plusieurs exportations, l'une étant la géodatabase ESRI basée sur un fichier.

Dans QGIS, j'ai maintenant des points et une table et je peux les joindre au point ou regarder les données ou les consolider avec mon autre base de données spatialite.

Je prends un bon départ. La prochaine visite au client forestier et je prends une tablette et leur montre la joie de sauter du papier. Espérons qu'après cela, ils soient suffisamment excités pour terminer l'application. Vous pouvez le faire avec plus que des arbres : bouches d'incendie, relevés de bâtiments, etc.

Améliorations Une fois la première démo terminée, je passe aux champs de classification car ils savent quels arbres ils vont rencontrer dans la région. Je veux également contraindre d'autres champs pour les empêcher d'avoir des arbres d'un diamètre de 50 000 pouces. C'est un travail en cours, mais enfin. J'ai en fait ajouté un champ d'état (qui est visible dans certaines captures d'écran afin qu'ils sachent ce qui a été fait et ce qui n'a pas été fait.


Systèmes d'Information Géographique - CPS (SIG)

Introduit l'utilisation d'un système d'information géographique. Les sujets comprennent les applications de l'information géographique, la collecte de données spatiales, l'exactitude et l'incertitude des données, la visualisation des principes cartographiques, l'analyse géographique et les questions juridiques, économiques et éthiques associées à l'utilisation d'un système d'information géographique.

SIG 5102. Principes fondamentaux de l'analyse SIG. (3 heures)

Fournit une évaluation approfondie des fondements théoriques, mathématiques et informatiques de l'analyse spatiale. Les sujets incluent les formats de données, l'affichage des données et les requêtes de définition de données. Les techniques de cartographie sont passées en revue, tout comme les techniques de sélection, de quantification et de synthèse des entités, d'évaluer la proximité des entités les unes par rapport aux autres, de cartographier les changements spatio-temporels et d'appliquer des techniques et des outils statistiques pour trouver des modèles dans les données spatiales et leurs attributs. Logiciels utilisés : Esri – ArcMap, ArcCatalog, Extensions ArcGIS : Spatial Analyst, Network Analyst et Geostatistical Analyst.

SIG 5103. Fondements de la science de l'information géographique. (4 heures)

Présente les données géospatiales, la technologie, la visualisation et l'analyse pour soutenir l'enquête spatiale et la prise de décision. Les sujets comprennent les principes géospatiaux, les modèles de données géospatiales et les types de données, les métadonnées et les données d'attributs, les sources de données, les options logicielles géospatiales, l'assurance qualité et le contrôle de la qualité, et les domaines d'application gouvernementaux/industriels. Comprend une connaissance technique des tâches courantes d'analyse géospatiale. Offre aux étudiants la possibilité d'acquérir une expérience pratique en utilisant des plates-formes de qualité professionnelle (ArcGIS, QGIS) et d'autres produits logiciels géospatiaux.

SIG 5201. Analyse spatiale avancée. (3 heures)

Fournit une évaluation approfondie des fondements théoriques, mathématiques et informatiques des SIG. Les sujets comprennent la théorie de l'information spatiale, la théorie des bases de données, les modèles mathématiques d'objets spatiaux et la représentation basée sur les SIG. Examine les concepts et techniques avancés des SIG basés sur des rasters et des techniques de modélisation SIG de haut niveau.

Conditions préalables): GIS 5103 (peut être pris simultanément) avec une note minimale de C- ou GIS 5102 (peut être pris simultanément) avec une note minimale de C-

SIG 5978. Étude indépendante. (1-4 heures)

Offre un travail indépendant sous la direction des membres du département sur un sujet choisi.

SIG 6320. Utilisation et applications des logiciels de bureau SIG gratuits et open source. (3 heures)

Destiné à exposer les étudiants à des applications de bureau SIG libres et open source (FOSS) (principalement QGIS GRASS GIS) et à des implémentations leur permettant de comprendre les avantages ou les inconvénients potentiels des alternatives SIG FOSS par rapport aux normes propriétaires telles qu'ArcGIS. Se concentre sur l'application pratique par rapport à la théorie des SIG, mais les étudiants examinent le développement historique des SIG FOSS ainsi que des études de cas concernant l'utilisation des SIG FOSS pour les aider à comprendre et à évaluer ces applications. Logiciels utilisés : QGIS (Desktop, Browser, Print Composer, DB Manager), GRASS-GIS, Boundless Suite, PostGIS, Spatialite.

Conditions préalables): (GIS 5103 avec une note minimale de C- ou GIS 5102 avec une note minimale de C-) GIS 5201 avec une note minimale de C-

SIG 6330. Construire des systèmes géospatiaux à grande échelle. (3 heures)

Demonstrates how to run real-world geo data analysis over a scalable geospatial database and visualize the results over an interactive map. Examines integration of distributed geo-referenced data, data storage capabilities, and data sharing to explore the benefits of computing capacity. Offers students an opportunity to learn to set up an Azure portal, deploy processes at scale, and solve geospatial business problems with proven combinations of Azure services (including big data, analytics, artificial intelligence, and geolocation).

Prerequisite(s): GIS 5103 with a minimum grade of C- or (GIS 5101 with a minimum grade of C- GIS 5102 with a minimum grade of C-)

GIS 6340. GIS Customization. (3 Hours)

Provides an in-depth introduction to the customization of Esri ArcGIS using Python with hands-on experience with ArcGIS, ModelBuilder, Python, geoprocessing, and ArcPy. The focus is on automating tasks and workflows in ArcMap using ModelBuilder applying Python programming in ArcMap and for ModelBuilder applying practical methods of debugging, tool input parameters, and tool and code documentation. Students will create a GIS data processing tool, useful to their work or area of interest, using Python or Python and ModelBuilder. The tool must be documented and capable of gracefully handling errors. Software: ArcGIS Desktop, Notepad++, IDLE - Python IDE, other Python IDE according to student choice.

Prerequisite(s): GIS 5103 with a minimum grade of C- or GIS 5101 with a minimum grade of C-

GIS 6345. Geospatial Programming. (3 Hours)

Introduces basic concepts in computer programming for geospatial data with a focus on the Python language. Applies learned approaches to geospatial analysis and accessing Python packages for spatial data science. Examples include shapely, pandas, NumPy, matplotlib, and SciPy.

Prerequisite(s): GIS 5103 with a minimum grade of C- or (GIS 5101 with a minimum grade of C- GIS 5102 with a minimum grade of C-)

GIS 6350. Planning a GIS Implementation. (3 Hours)

Emphasizes the process of planning a GIS implementation so an organization ends up with the “right” GIS. GIS has the potential to benefit many different types of organizations in many different ways. Focuses on understanding the planning process and the issues involved in preparing for the implementation of a GIS within a multiuser environment. Assignments help students grasp the various stages of the process, including the understanding of organization strategy, needs assessments, capability definition, data design, system requirements, and organizational impacts. While the class uses enterprise-level GIS as the context for the planning process, the process discussed can also be applied to smaller-scale organizations and systems. This course assumes a basic understanding of GIS and basic information technology concepts. Software: N/A.

Prerequisite(s): GIS 5103 with a minimum grade of C- or GIS 5101 with a minimum grade of C-

GIS 6360. Spatial Databases. (3 Hours)

Offers students an opportunity to develop skills in acquiring and building spatial data and maintaining spatial databases. Emphasizes Personal, Workgroup, and Enterprise ArcSDE geodatabases, topology, and versioned editing. Analyzes fundamental theoretical knowledge about information systems and the unique demands created by geographic information. Material includes data modeling and knowledge representation for spatial data, database schemas and models, and architectural principles for GIS. Students use database documentation (metadata) and SQL tools to query and update database attributes. Requires a final project to create a complete geodatabase representative of a spatial database used to support a real-world application. Software: ArcGIS Desktop Advanced ArcSDE/Microsoft SQL Server enterprise geodatabase OSQL application to query and create data in a Microsoft SQL Server database.

Prerequisite(s): GIS 5103 with a minimum grade of C- or (GIS 5101 with a minimum grade of C- GIS 5102 with a minimum grade of C-)

GIS 6370. Internet-Based GIS. (3 Hours)

Introduces the basic concepts associated with publishing spatial data and serving maps on the internet. Topics covered include copyright, federal, state, and local laws about spatial data sharing map creation with web and desktop client applications web map coding using Open Source and proprietary APIs publishing advanced geoprocessing services. Offers students an opportunity to create a polished web mapping application that leverages Open Source or proprietary internet GIS technologies on both server and client side. Software: Google Earth, Google Maps, ArcGIS Explorer Desktop, ArcGIS Desktop, ArcGIS Online, GeoServer, SFTP software (e.g., FileZilla, FireFTP, Cyberduck, etc.), and Carto.

Prerequisite(s): GIS 5103 with a minimum grade of C- or GIS 5101 with a minimum grade of C-

GIS 6385. GIS/Cartography. (3 Hours)

Introduces the principles and concepts essential to thoughtful, informative, aesthetic, and effective map composition and layout. Among the topics included are color theory, typography, data classification and symbology, cartographic design, critique, and production. Focuses on foundational cartographic concepts to improve the student’s ability to create geographic visualizations that can communicate GIS information effectively. Software: Required: ArcGIS Desktop (ArcMap) for all hands-on class assignments other than the project. Optional: Students may use software of choice for the project, e.g., QGIS, Illustrator, ArcGIS Pro, or any other software (commercial or FOSS), although no instructional support is provided.

Prerequisite(s): GIS 5103 with a minimum grade of C- or (GIS 5101 with a minimum grade of C- GIS 5102 with a minimum grade of C-)

GIS 6390. Business Applications of Geographic Information Systems. (3 Hours)

Explores the use of a geographic information system for business applications. Introduces spatial data analysis as it applies to sales, marketing, and demographic analysis service and sales territories call planning and routing and reporting and presentation mapping. Offers students an opportunity to develop applied methods of conducting a spatial data compilation project through a variety of situational tutorials (e.g., SpatialLabs “Business Trade Area Market Analysis”), including defining the database, writing a research proposal, completing an analysis, and presenting the results in written form. Software: ArcGIS Desktop, with the Esri Business Analyst Premium Extension, and access to Business Analyst Online.

Prerequisite(s): GIS 5103 with a minimum grade of C- or (GIS 5101 with a minimum grade of C- GIS 5102 with a minimum grade of C-)

GIS 6394. Crisis Mapping for Humanitarian Action. (3 Hours)

Uses and critiques crisis mapping technology and work flows that enhance data collection, analysis, and distribution of location-based information used for humanitarian action. Students investigate and contribute to a real-life digital humanitarian deployment via OpenStreetMap (OSM) complete the Standby Task Force workshops to prepare them to assist when a deployment occurs and are offered an opportunity to become acquainted with FrontlineSMS—a way that mobile devices leverage SMS and radio,for example—in new ways. Draws theories and methods from political science and GIS. Interdisciplinary, involving GIS, collective action and information theory, human security and human rights frameworks, development issues, conflict theory, urbanization, and climate change. Software: Ushahidi/Crowdmap, OSM software, KoBo Toolbox, Afghanistan Spatial Data Center, InaSAFE.

GIS 6962. Elective. (1-4 Hours)

Offers elective credit for courses taken at other academic institutions. May be repeated without limit.

GIS 6980. Capstone. (1-4 Hours)

Offers students an opportunity to integrate their course work, knowledge, and experiences into a capstone project. Emphasizes student responsibility, development of individual competencies, and geospatial analytical techniques and methods. Learning strategies encourage self-motivation and autonomy to discover work in a supportive environment with guidance and clear expectations. The class proceeds by outlining key milestones and showing examples of deliverables to visualize the process and the desired outcomes coaching, feedback, and guidance throughout the learning process and structured discussions, formative assessments, and journaling via e-portfolio to elicit articulation and reflection—two key processes in effective learning. Students are expected to create a conference-ready poster, present their work orally, and assemble a showcase e-portfolio.

Prerequisite(s): (GIS 5103 with a minimum grade of C- or (GIS 5101 with a minimum grade of C- GIS 5102 with a minimum grade of C-)) GIS 5201 with a minimum grade of C- RMS 5105 with a minimum grade of C-

GIS 6983. Topics. (1-4 Hours)

Covers special topics in geographic information systems. May be repeated without limit.

GIS 6995. Project. (1-4 Hours)

Focuses on in-depth project in which a student conducts research or produces a product related to the student’s major field. May be repeated without limit.


Voir la vidéo: Input App - Outil Mobile de collecte de données terrain SIG