Suite

Concernant la correction atmosphérique et le système de projection DEM d'altitude

Concernant la correction atmosphérique et le système de projection DEM d'altitude


J'essaie d'effectuer un ajustement atmosphérique des bandes d'image Landsat 8 à l'aide de l'algorithme 6s (c'est-à-dire l'outil atcorr grass gis). Il semble, dans la section d'entrée, qu'une carte raster d'altitude doive être fournie. Dans ma revue de littérature, je n'ai trouvé aucune référence discutant de la pertinence du DEM dans le processus. Ce n'est pas non plus une option obligatoire. Une explication de comment et où cela s'intègre-t-il dans le processus global ? Dans mon fichier de contrôle, je fournis déjà la hauteur moyenne au-dessus du msl (de la surface que je veux corriger). Mes précédentes tentatives de correction ont conduit à des valeurs maximales supérieures à 1 (ce qui est inhabituel, m'a-t-on dit). Vous voulez explorer si le DEM fait une différence ou non. Quoi qu'il en soit, j'aurai peut-être besoin du DEM pour des corrections topographiques plus tard.

Correction : plus tôt, lors de la génération de valeurs de rayonnement à partir du numéro DN à l'aide de i.landsat.toar ; La méthode de correction atmosphérique dans la section Métadonnées a été définie sur l'une des options. Il doit être laissé vide lors de la génération de Radiance. Cet écart peut avoir contribué aux bandes ajustées de l'algorithme 6s ultérieures à avoir une valeur maximale supérieure à 1.

J'essaie d'être cohérent avec les données. La source Elevation à la ligne 12 des métadonnées fait référence à GLS2000. La requête en ligne m'a conduit à GLSDEM. Je suppose que c'est le DEM utilisé dans la correction L1T.

Le DEM d'origine est dans le système de coordonnées géographiques WGS1984. Cependant, les bandes d'image sont dans le système de coordonnées projetées WGS1984 UTM. Dois-je convertir le DEM du système de coordonnées géographiques en système de coordonnées projetées ? Je pose la question car la conversion nécessitera une interpolation bilinéaire et cela introduira une distorsion dans les valeurs d'élévation.

Mise à jour : la projection géométrique originale GLSDEM ne coïncide même pas avec les bandes de rayonnement traitées par TOAR une fois importées dans l'interface graphique de Grass. Très probablement, vous devez passer au système de coordonnées projetées.


Ce que j'ai fait dans le passé est le suivant. Obtenez le DEM Hydrosheds (ou AsterDEM, selon votre choix) et importez-le dans un emplacement GRASSS WGS84 Long/Lat. Basculez vers l'emplacement UTM où vous avez vos images Landsat8. Coursr.projpour reprojeter le DEM à la projection UTM. Vous pouvez maintenant utiliser le DEM reprojeté dansi.atcorr

Quant à votre question concernant la pertinence d'une couche DEM pour le processus de correction atmosphérique, je pense que cela dépasse un peu la portée ici, mais sur tout terrain accidenté, l'élévation a effectivement un impact sur la radiance de surface. Les meilleurs outils de correction atmosphérique (ERDAS, GRASS, etc.) qui vont au-delà de 6S utilisent un DEM.


Voir la vidéo: Un signal étrange détecté depuis une lune de Jupiter